L’idée VivoVenetia

La façon de voyager est en constante évolution, mais surtout la façon de concevoir le tourisme et les loisirs est en train de changer. Derrière le projet VivoVenetia on trouve Anne Cécile Rousset, PDG et fondateur, qui a consacré ses études d’abord, puis sa vie au tourisme.

Beaucoup de gens, en effet, comptent toujours  sur les agents de voyage ou similaires? Mais moins ! Les gens préfèrent organiser de façon autonome leurs propres vacances et leurs propres séjours, pour diverses raisons: le temps, la liberté ou le budget. Avec une plate-forme dédiée au territoire, en pleine philosophie « glocal », VivoVenetia se propose de servir de passerelle, entre la demande, globale, et l’offre locale, de manière efficace et efficiente.

La plate-forme permet aux petites réalités locales d’être en mesure de profiter d’un bassin d’utilisateurs internationaux; Seuls, ils seraient exclus de la logique du marché au profit d’acteurs plus importants et  mieux organisés qu’eux. Grace à son réseau de partenaires, en continuelle expansion, VivoVenetia met l’accent sur l’hétérogénéité de son offre globale, sous le signe du tourisme responsable, en faisant la promotion d’une sorte de filière courte dans ce domaine.

Le projet VivoVenetia a pris un modèle d’entreprise  déjà existant, revisité dans un mode local, pour être en mesure de donner à la région l’impulsion dont elle avait besoin pour son développement, tout en fournissant un soutien commercial nécessaire à la viabilité financière. Nous pensons à la région Veneto et à ce qu’elle a à offrir au niveau du  patrimoine, géographique, historique, culturel et artistique;  Notre but est  de fournir un outil en mesure de  donner de la visibilité à la région et à  ses particularités.

L’appel d’offre « Parcours créativité »

La victoire dans cet appel d’offre,  parrainé par la Chambre de commerce, était une confirmation de la qualité de notre projet.
L’étincelle s’est transformée en flamme. Le fait de ne pas être native de Venise m’a permis de me concentrer sur cette opportunité ; de l’extérieur, il est plus facile de comprendre certains mécanismes, mais surtout certaines possibilités.

Pour  parler de la ville et de ses particularités, en fait, on pourrait dire sans risque que Venise pourrait vivre de l’artisanat, grâce aux petites boutiques disséminés dans les rues de la ville, qui  fabriquent des  produits de qualité. Si on ajoute à cela le flot de touristes qui chaque jour se déverse dans la ville, on crée les conditions favorables au développement économique promu par VivoVenetia même. En éduquant le touriste, en  lui faisant découvrir les parties cachées, nous allons vraiment lui permettre de vivre la ville, non seulement traverser le pont du Rialto ou prendre des photos sur la Piazza San Marco.

Le nom VivoVenetia

Le choix de la langue latine est un choix délibéré, car c’est une langue qui sert de dénominateur commun à  la plupart des langues européennes, au détriment d’une « anglicisation » de plus en plus importante de tous les  noms. Sa traduction  signifie  précisément «Vivre la Vénétie» ; C’est une exhortation à commencer à se bouger pour découvrir ce que cette magnifique région a à offrir.
Le mot Venetia, en plus de rappeler le nom de la ville, rappelle  l’ensemble de la région Vénétie et de son histoire, alors qu’en réalité la Venetia comprenait également la région du Frioul et  de la Dalmatie.

Le logo, le pont

Eh bien, comme vous pouvez le voir notre logo est un pont ; quelle ville mieux que  Venise avec ses 435 ponts, se prête mieux à une représentation du genre?
Un pont est un lien, un lien, cela signifie que deux réalités différentes sont mises en contact et qu’un échange s’établit entre elles ; ce pont sous-entend trois significations, plus ou moins symboliques.

VivoVenetia relie les gens, puis suit un nouveau paradigme, « l’homme à l’homme », parce que les réseaux, en premier lieu, sont formés par des personnes. Que l’on soit  petit artisan vénitien, artisan verrier à Murano,  ou  voyageur, il est important de trouver  un lien à travers lequel se rencontrer.

Il restait  à  créer une connexion entre le monde en ligne et le monde hors ligne, en mettant en réseau  les petites entreprises qui seront alors en mesure de bénéficier de nouvelles frontières technologiques et profiter ainsi d’une plus grande  visibilité. Ceci toujours dans le but d’une valorisation et du  développement du territoire, qui s’ouvre à un monde  à travers les yeux de VivoVenetia.

Le futur de VivoVenetia

Notre désir est de nous affirmer au niveau international et de devenir une référence pour les activités locales, grâce à nos efforts constants et au développement du  réseau  de nos partenaires. Notre modèle économique nous permettra d’atteindre cet objectif ambitieux.

Mais ce que nous privilégions, avant le business, c’est le modèle de développement des terres, en collaboration avec les organismes gouvernementaux. Cela doit avoir un impact positif aussi bien sur les individus, que sur la collectivité, dans la zone d’action dans laquelle ils vont fonctionner.

Ensemble, il est possible de faire évoluer la façon de présenter le territoire, qu’il soit perçu différemment par les personnes de l’extérieur. Venise n’est pas Disneyland, et  ne devrait  pas être abordée en temps que telle, même si c’est  souvent  le cas. La solution est d’éduquer les visiteurs, pour que cette ville ne se résume pas à quelques  « masques et selfies », mais soit perçue comme un monde réel à part, qui exige le respect, mais en même temps qui est capable de satisfaire tous nos sens.

Voici quelques exemples des expériences de nos partenaires!

Visite et dégustation à distilleries Poli

Visite le musée de Grappa, l’un de l’excellence de notre territoire.
Choisissez votre journée ici!

Cours de Peinture à l’huile ou à l’aquarelle

Apprenez patiemment l’art de la peinture et de créer vos chefs-d’œuvre.
Faites vos réservations ici!